Les grands projets de la ville de Crolles.

Digue du Fragnès

Informations mises à jour par ville-crolles.fr en juin 2017 Compléter le système de protection des habitations des coteaux entre la digue du Brocey et le Craponoz.
C.P. Service communication // 1 - Eboulement // 2 - Eboulement janvier 2012 // 3 - Plan de la ville de Crolles, détails

Le contexte

Au début des années 2000, la commune a mandaté le service RTM (Restauration des terrains de montagne) afin d’élaborer un projet de protection pare-bloc destiné à compléter le système de protection des habitations des coteaux entre la digue du Brocey et le Craponoz.
Le projet a été considérablement ralenti par une action en contentieux qui a abouti à l'annulation définitive de la déclaration d'utilité publique en 2014.
La commune doit désormais obtenir de nouvelles autorisations administratives afin de réaliser cette protection prescrite par le plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN) de 2008. La nouvelle équipe municipale a tout d’abord souhaité vérifier la pertinence du projet élaboré par le service RTM en faisant appel à l'expertise de l'IRSTEA (Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l'Environnement et l'Agriculture). Les conclusions de l’institut de recherche, présentées en réunion publique au mois de juin 2015, rejoignent celles émises par le service RTM. La création d’un merlon pare-éboulis est bien le moyen le plus adapté pour protéger le secteur du Fragnès.

Les enjeux

Les contreforts calcaires de Chartreuse sont, dans certains secteurs, particulièrement soumis aux chutes de pierres et de blocs ou d’éboulement en masse. Sur le territoire de la commune, des éboulements se produisent fréquemment le long de la falaise. L’instabilité des coteaux est générée, en premier lieu, par la nature de la roche et sa fracturation. D’autres facteurs entrent en jeu, principalement l’eau et la végétation. L’alternance pluie, gel et sécheresse, les incendies sont des facteurs aggravants.
Afin de protéger les habitations, la commune a réalisé sur les coteaux des digues pare-blocs qui ont pour objectif de piéger les blocs et d’éviter qu’ils ne rebondissent jusqu’aux habitations. Leur installation se fait en concertation avec les services de l’Etat et notamment avec le service de restauration des terrains de montagne (RTM). Actuellement il existe 6 ouvrages de ce type sur notre territoire : digue du Coteau (170 mètres), digue de la Cotinière (170 mètres), digue du pied de Crolles (470 mètres), digue de la Vachère (250 mètres), digue du Brocey (580 mètres) et digue du Fragnès (sur 200 mètres).
Le projet de digue du Fragnès concerne, sur une longueur d’environ 1000 mètres (de part et d’autre du premier ouvrage déjà en place), la zone s’étendant de la digue du Brocey jusqu’au Craponoz.

Les prochaines étapes

  • Finalisation par les services techniques et la RTM des dossiers réglementaires : étude d’impact et dossier de dérogation des espèces protégées.
  • Lancement d’une nouvelle Déclaration d’utilité publique (DUP) à l’automne 2015.
  • Avis de l’autorité environnementale : automne 2016.
  • Enquête publique conjointe : premier trimestre 2017.
  • Début des travaux à l’horizon de l'automne 2017

L'enquête publique

L'enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique et à l'enquête parcellaire pour mener à bien ce grand projet de digue du Fragnès à lieu du mardi 6 juin au samedi 8 juillet inclus. Vous pouvez vous référer à cette actualité sur le site internet de la Ville de Crolles, à l'arrêté ci-après ainsi qu'au dossier complet de l'enquête pour en savoir plus.

Les documents de l'enquête publique : Votre avis
Tout au long de cette enquête, la Ville de Crolles publiera sur cette page les avis déposés par les usagers. Vous pouvez trasmettre le votre ou toute remarque la concernant à cette adresse : enquete.fragnes@ville-crolles.fr ou en remplissant le formulaire ci-après.

Vos coordonnées


Adresse


Merci de répondre à cette question afin de valider le formulaire